au lycée Jeanne d’Arc de Nancy

Création d’un pôle innovant

Un témoignage de Claire Lambert et Stéphanie Revolon, enseignantes de SVT et lettres classiques au lycée Jeanne d’Arc à Nancy (académie de Nancy-Metz)

L’origine du projet

Cette idée du pôle innovant au lycée JDA a germé il y a déjà quelques années au sein de discussions entre collègues à propos de la participation des élèves et de leur engagement de manière plus globale. Force est de constater qu’au fil des ans on a pu observer une dilution de l’attention et du travail personnel.
Comment rester insensible à cette évolution quand par ailleurs on voit se développer de nouvelles approches pédagogiques favorisant la collaboration avec l’aide du numérique ?
Tout a commencé chez nous avec un intérêt particulier pour la pédagogie inversée qui a généré de nouvelles idées en matière d’aménagement des espaces. L’idée était aussi de retenir les élèves au lycée et de créer un lieu d’échange et de partage pour les collègues, sachant que changer ses pratiques demande du temps et de la créativité et que collaborer dans ce cas est absolument indispensable.

Le projet ESSALC, une expérience de classe inversée en seconde a évolué au cours de ces quatre dernières années grâce à des réunions mensuelles de concertation et de réflexion, aux conseils de la Cardie et à la recherche-action avec des chercheurs en sciences de l’éducation du laboratoire de LISEC-Lorraine selon trois objectifs :

  • Concevoir un outil d’évaluation de la classe inversée et analyser le dispositif et les pratiques.
  • Réfléchir à l’impact de ce dispositif sur les élèves et sur leur évolution.
  • Caractériser ce dispositif dans sa complexité et comprendre l’impact du numérique.

Ce lien avec la recherche est essentiel pour prendre le recul nécessaire à la réflexion.
La classe motivée, quant à elle repose sur une équipe de professeurs complémentaires qui se réunissent plusieurs fois par an pour évaluer l’impact sur la réussite des élèves. Chacun apporte sa compétence en matière de neurosciences, de pédagogie inversée, de bienveillance, d’évaluation, et d’utilisation du
numérique. Il n’y a pas de contrainte pédagogique, le but est d’échanger et de mutualiser tout en gagnant en efficacité.
Le Lab organise des réunions 2 fois par mois autour d’un point précis comme la réalisation d’une vidéo, l’utilisation des VPI, les outils d’orientation, l’utilisation de la WebTV…
La mise en oeuvre du pôle innovant qui rassemble tous les projets pédagogiques du lycée a nécessité un certain nombre de rencontres avec la Direction, les services de gestion, la Dane ainsi que la Cardie afin de choisir les lieux, le matériel et de trouver des financements.

La démarche

Le pôle innovant est d’abord et avant tout le lieu de l’interaction et de la collaboration grâce, notamment, à la disposition en îlots qui favorise les échanges et la confrontation.
Sont venus s’ajouter à ce dispositif le même nombre de tableaux blancs permettant aux élèves de s’expliquer des notions, de mettre en place des stratégies ou encore de faire des exercices à plusieurs. Sur la voie de l’autonomie, on trouve tout naturellement l’outil numérique indispensable au partage et à la
consultation des ressources, d’où les tablettes et les ordinateurs connectés. La classe devient également un lieu que les élèves peuvent s’approprier en y restant entre les cours pour travailler ensemble.

- Ces lieux ont pour objectif de favoriser l’oralité et le dialogue y compris grâce à la WebTV, qui devient le support privilégié de cette expression et ce, pour tous les élèves du lycée par l’intermédiaire de leur enseignant, qu’il soit intégré aux projets ou pas. Le but est de mettre en valeur les travaux des élèves, de mettre en scène les connaissances et de créer un espace de partage et de communication supplémentaire qui fédère les élèves du lycée. En fait, l’idée est d’élargir l’espace de la classe et non de se refermer sur soi. Quant au LAB, il constitue un lieu de formation et de réflexion ouvert à tous afin de diversifier les pratiques et de profiter de tous les nouveaux travaux et innovations pédagogiques qui voient constamment le jour comme les neurosciences associées à l’enseignement, l’utilisation du numérique, les pédagogies actives, la ludification, les dispositifs destinés aux élèves dys, les outils pour l’orientation… Les enseignants manquent souvent de temps et de disponibilité et ce lieu rassemble les connaissances et les compétences complémentaires, ce qui permet de concentrer les ressources et donc d’être plus efficace, tout cela de manière spontanée et conviviale.

Le pôle innovant est constitué de 3 salles situées au même étage

  • La classe inversée organisée en îlots, Elle est expérimentée depuis 2014, on y trouve du mobilier modulable avec des chaises à roulettes, des tablettes ainsi que 8 tableaux blancs pour favoriser la collaboration.
  • La classe motivée : elle est expérimentée depuis 2017. Elle comprend plusieurs espaces : des îlots et des tableaux blancs pour le travail collaboratif, des postes informatiques, un espace frontal et une bibliothèque.
  • Le Lab avec un îlot permettant les échanges, des postes informatiques et un espace avec un fond vert qui accueille la WebTV.

L’impact sur la pédagogie

L’évaluation est en cours puisque le projet s’est mis progressivement en place mais on observe déjà un changement dans l’implication des élèves qui sont devenus plus ambitieux et entreprenants : ils ont créé une association à but culturel, ils participent activement aux instances du lycée comme le conseil d’administration, ils envisagent de s’orienter en CPGE. Ils prennent l’habitude de rester au lycée pour travailler plus efficacement, certains viennent même le mercredi après-midi. En classe ils participent davantage, prennent la parole à bon escient, se montrent plus confiants et volontaires. Les activités et les projets proposés réduisent la passivité et favorisent un apprentissage moins contraint et ennuyeux. Produire est valorisant et améliore l’image de soi.

Quant aux enseignant, ils assistent de plus en plus nombreux aux présentations du Lab en dehors de leurs heures de cours et proposent eux-mêmes des sujets de réflexion ou de formation.

Budget

- Mobilier pour les 2 salles (Tables et chaises mobiles, tableaux blancs, armoires) : 7 383 euros
- Matériel pour la WebTV : 2 000 euros

En définitive, l’objectif principal est de sortir des groupes de projet pour essaimer dans tout l’établissement. A ce titre, le Lab constitue le lieu fédérateur qui évite la stigmatisation des professeurs dits innovants au sein de l’établissement.

Cette organisation des salles et des espaces peut se reproduire ailleurs dans le lycée, profitant ainsi des expérimentations menées au cours de ces dernières années. Les dispositifs décrits ont été pensés et testés en lien avec des pratiques pédagogiques adaptées et cet ensemble profite finalement aux élèves qui deviennent de véritables acteurs de leur projet et qui reprennent confiance en eux dans un système dont ils se sentent souvent exclus. Nous pensons que nous pouvons enseigner autrement à moindre coût du point de vue matériel, dans des lieux plus humains, confortables et mieux équipés afin que les élèves se réapproprient un lieu créé pour eux.

La société a changé, les élèves ont changé c’est pourquoi les pratiques pédagogiques doivent évoluer et à ce titre l’aménagement de la classe et la création de tiers lieux nous semblent des voies incontournables pour y parvenir.