à l’école élémentaire

Faire vivre les intelligences collectives – les nouveaux espaces d’apprentissages Projet Innovant école Lasgraïsses

Pour aider à la transformation des pratiques professionnelles et des espaces d’apprentissage dans une école rurale, Anne Eberwein, inspectrice de l’éducation nationale dans la circonscription d’Albi (académie de Toulouse) a proposé un atelier de co-design participatif mené en coopération avec les acteurs de l’École (enseignants, inspection académique, parents, élèves) avec la collectivité locale.

Émergence du projet

L’école de Lasgraïsses est une petite école rurale, de type Jules ferry, en RPI avec les écoles des villages limitrophes de Fénols (1 classe) et Orban (2 classes).

Une création de poste d’enseignant a été actée sur la commune rurale de Lasgraisses, qui passe à la rentrée 2019 d’une enseignante à 2.
Au lieu de travailler dans 2 classes séparées, l’enseignante, Madame Béatrice Laborie, a souhaité développer des pratiques collaboratives : un seul espace classe pour 42 élèves et les 2 enseignantes.
L’idée lui a été proposée par Christophe Suaud, enseignant référent aux usages du numérique.

Ayant participé à journée innovation animée par les CARDIE et l’atelier Canopé du Tarn le 19 mars 2019, qui avait pour thème « repenser les espaces d’apprentissages », j’ai également sensibilisé mon équipe à ces nouvelles pratiques pédagogiques collaboratives. Nous prenons nos ressources sur le site Archiclasse.

Le projet de l’équipe enseignante, soutenu par la collectivité s’inscrit parfaitement dans l’axe 3 du projet académique « faire vivre une intelligence collective ».

Perception par la communauté éducative

J’ai rencontré le 25 mars l’équipe enseignante et les élus qui étaient intéressés par ce projet qui concerne les 42 élèves de CE2, CM1 et CM2.

A partir d’un diaporama élaboré par Jean-Serge Vigouroux (coordinateur innovation pour la direction territoriale Occitanie de Réseau Canopé), nous avons partagé la réflexion sur les compétences du XXIe siècle (en lien avec le projet académique) et les idées d’aménagement du site Archiclasse, mais sans entrer dans les détails, juste sur la nécessité de réfléchir à plusieurs avant d’engager la communauté. Il s’agit, en ce qui me concerne, de faire de ce RPI, pour lequel je suis souvent intervenue en matière de régulation et de climat scolaire, un pôle innovant.

La communauté éducative s’est montrée très enthousiaste pour ce projet, et sa dynamique de mise en œuvre.

Mise en œuvre

Mme Barroul, directrice de l’atelier Canopé du Tarn, a encadré avec moi une journée d’aide à la conception de ce projet.
Nous avons donc, en lien avec la directrice de l’école, constitué un groupe composé de :
- 9 élèves
- 3 parents
- 3 enseignants volontaires (2 enseignantes du RPI, et une enseignante remplaçante également membre du CHSCT)
- 3 ou 4 élus et représentants des collectivités territoriales (mairie / agglomération)
- 3 institutionnels (ERUN, CPC, assistant de prévention)

Il s’agissait pour l’équipe encadrante de mettre en œuvre une démarche de co-design pour faire émerger un ou des projets d’aménagement des espaces en fonction du projet pédagogique de l’enseignante.
La démarche formalisée a été éprouvée lors des ateliers de l’innovation proposés dans tous les départements par les CARDIE, et dont Canopé était l’opérateur.

Mme Barroul, son équipe et moi-même avons préparé ensemble le déroulé de cette intervention, en adaptant les documents supports au cas contextualisé de cette école (travail de profilage, plans de l’école…).

Cette action s’est déroulée à la salle de Ferrières sur la commune de Lasgraïsses le vendredi 12 avril 2019 de 9h à 16h.

Evaluation

A l’issue de la journée, des prototypes ont été produits. Ces prototypes ont aidé à la décision en ce qui concernent les investissements à réaliser, les aménagements à penser.
Les échanges ont permis une meilleure connaissance des besoins et contraintes de chacun, et ont contribué à prendre en compte l’altérité comme une richesse.

Suivi du projet

Un suivi de proximité est effectué par Thierry Artigues, conseiller pédagogique, à la pré-rentrée pour accompagner les enseignantes, puis par Christophe Suaud, ERUN.
L’action est signalée aux CARDIE, inscription aux journées de l’innovation (IEN/ ERUN/ Directrice).

Journée de formation du 12 avril 2019 encadrée par l’équipe de Canopé 81

  • 3 groupes de travail, chaque groupe comprend : 3 élèves, 1 ou 2 élus, 1 parent, 1 enseignant, 1 membre de l’équipe de circonscription

  • A partir des caractéristiques d’un élève imaginaire, le groupe réalise la carte
    empathique (ce qu’il ressent, voit, ..), puis définit les besoins de cet élèves, puis une problématique d’aménagement qui réponde au besoin défini.

  • Les élèves se montrent très intéressants et pertinents : ils lisent, écrivent, réfléchissent, proposent

  • La réflexion du groupe est affichée. Puis le groupe doit imaginer cet espace à partir de nombreux exemples proposés sur le site Archiclasse et projetés en boucle, ainsi que les fiches de typologie d’espaces (grotte, oasis, feu de camp…)


  • Les 3 prototypes produits sont photographiés. Chaque groupe commente sa réalisation (pitch). Les commentaires sont effectués par les élèves.


  • Les élus (maire, représentante de l’agglo, adjoints) se sont montrés enthousiastes. La démarche a été appréciée par tous. Les élèves étaient heureux, investis et fiers.