un laboratoire pédagogique pour l’École de demain

« Future Classroom Lab » (FCL) de European Schoolnet

un témoignage de Xavier Garnier, ambassadeur de la Future Classroom Lab (FCL) en France pour European Schoolnet, chargé de mission DANE Poitiers

Comment préparer au mieux les élèves de notre pays à affronter les grands défis, climatiques, humanitaires, économiques et sociétaux de demain ? Comment accompagner les élèves dans la construction du monde dans lequel ils vivent aujourd’hui ?
Déjà en 1916, John Dewey disait : « L’école n’est pas un moyen d’adapter l’enfant à la société des adultes ; l’école est la société où l’enfant se prépare à la société qui sera la sienne demain. » [1]
La forme scolaire [2], dans son acception large (i.e. les relations des acteurs de l’éducation - élèves, enseignants, cadres, parents… - à la fois au temps, aux espaces et aux savoirs) est questionnée dans sa capacité à répondre à ces grands défis.

Soutenu par la Direction du Numérique pour l’Education, le projet Future Classroom Lab (FCL) de European Schoolnet est mené en France depuis Janvier 2015 et offre une approche systémique de cette nouvelle forme scolaire. En effet, grâce à des méthodologies issues du projet européen de Recherche-Action iTEC [3], le FCL s’engage dans le développement des compétences du 21ème siècle chez les élèves et les enseignants, à la fois par la co-création de scénarios pédagogiques transversaux et innovants et par une réflexion sur les nouveaux espaces d’apprentissage. 17 enseignants dans 15 académies sont devenus ainsi des “Ambassadeurs FCL” par leur capacité à mettre en oeuvre les différents aspects du projet. Certains ont pu tester et partager de nouveaux scénarios pédagogiques [4], d’autres se sont lancés dans la construction d’un Future Classroom Lab, un laboratoire pédagogique inspiré par le modèle de EUN à Bruxelles [5]. Dans le contexte français, les ambassadeurs FCL se nourrissent également des travaux du projet Archiclasse et notamment de la typologie et des exemples d’espaces innovants proposés dans la boite à outils.

C’est le cas par exemple de la Salle @ctif à Rouen (Le Petit Quevilly - collège), d’ECLA à Lyon (Champagne-au-Mont-D’or - collège) ou encore du FCLP2I au LP2I (Jaunay-Marigny - lycée) et même dans le premier degré avec le projet Ecol@b (CM1-CM2 - Druye).
Ces trois espaces, que l’on retrouve dans la vidéo ci-dessous, ont chacun suivi leur propre chemin vers le projet Future Classroom Lab.

  • La Salle @ctif s’est inspirée directement du laboratoire de Bruxelles pour construire quatre zones “Echanger” (un espace informel avec des sièges confortables, des poufs…), “Développer” (un espace de travail plus traditionnel avec des tables hautes en ilôt), “Présenter” (un espace “de type magistral” avec un TBI) et “Créer” (un mini studio vidéo).
  • ECLA (Ecole de L’avenir) s’est construit sur une volonté locale, inspiré par le réseau des Learning Labs. C’est une convergence de vision et l’opportunité d’enrichir la réflexion qui ont amené les responsables du projet à rejoindre le réseau FCL.
  • Le FCLP2I lui s’est construit grâce à des ateliers de Design Thinking, partant de la notion de Compétences du 21ème Siècle pour imaginer de nouveaux scénarios pédagogiques qui, eux-même, ont inspiré les 6 zones d’apprentissages qui le constitue.

la carte des FCL en France

Pourquoi un laboratoire pédagogique dans un établissement scolaire ?

Changer la forme scolaire pour l’adapter aux exigences du 21ème siècle demande une réponse à l’échelle de l’écosystème éducatif. Le concept de laboratoire pédagogique (FCL) tient dans sa capacité à rassembler tous les acteurs de cet écosystème et contribue ainsi à la démarche Archiclasse

Raison n° 1 : permettre de questionner les postures

Un laboratoire pédagogique est un espace d’apprentissage co-construit par la communauté éducative. Cela peut être une salle, un ensemble d’espaces ou même tout un établissement scolaire comme la Vittra School de Stockholm, projet mené par Rosan Bosch [6]. Ainsi, dans son processus même de création, fait d’ateliers inspirés par le Design Thinking [7], le laboratoire pédagogique change les postures des acteurs (élèves, parents, enseignants, cadres, professionnels,...), ébranle les certitudes et les représentations et contribue à l’évolution des mentalités ;

Raison n° 2 : développer les compétences du 21ème siècle

Un laboratoire pédagogique est un lieu de développement, d’analyse et de promotion des pédagogies actives dans lequel l’élève est, à divers niveaux appréciables par l’enseignant, acteur de ses apprentissages. La finalité de ces pédagogies étant la mise en valeur et le développement des compétences du 21ème siècle (parole d’élèves).

Raison(s) n° 3 : expérimenter, se tromper, apprendre

Un laboratoire pédagogique est un espace d’expérimentation, dans lequel le droit à l’erreur est affiché au dessus de l’entrée. Un droit à l’erreur qui est la base de tout apprentissage pour l’élève mais aussi un droit à l’erreur pédagogique pour l’enseignant ;

Raison n° 4 : partager les pratiques pédagogiques, apprendre ensemble

Un laboratoire pédagogique est un espace d’échange de pratiques. Les erreurs, comme les succès, sont partagés avec l’ensemble de la communauté qui devient “apprenante” (pour reprendre le terme de l’OCDE dans son rapport de 2016 [8] ou encore celui de François Taddei, Catherine Becchetti-Bizot et Guillaume Houzel [9]) ;

Raison n° 5 : s’ouvrir à l’écosystème éducatif

Un laboratoire pédagogique est un lieu de rencontre de l’écosystème éducatif : élèves, parents, enseignants, cadres de l’éducation, chercheurs, professionnels, pouvoirs publics ;

Raison n° 6 : emporter avec soi le meilleur, transférer

Enfin, c’est le lieu de tous les transferts :
- transferts d’aménagement, de mobiliers, éprouvés avec succès, vers les autres espaces,
- transferts de technologies, évaluées comme pertinentes, vers d’autres situations d’apprentissage (cours, travail personnel, à distance…).
- transferts de scénarios, à travers, entre les disciplines : un arpentage [10] en Français peut devenir un clé de la réussite pour la compréhension de la radioactivité en Physique-Chimie (exemple vécut au LP2I [11]),
- transferts de postures, telles que le lâcher-prise [12] pour l’enseignant ou encore l’empowerment chez les élèves.
- transfert de la perception des actes d’apprendre et d’enseigner.

Pour toutes ces raisons, la construction d’un laboratoire pédagogique dans un établissement scolaire participe à la construction d’une communauté éducative locale apprenante.

Un projet de laboratoire pédagogique ?

Si vous souhaitez vous engager vers une labellisation de votre laboratoire, vous pouvez compléter le questionnaire en ligne (disponible sur le blog académique dédié au projet) en concertation avec votre communauté d’usagers. De nombreux exemples inspirants se trouvent sur le site Archiclasse et vous aideront à définir votre projet.

Pour obtenir un accompagnement vers la création d’un Future Classroom Lab, vous pouvez aussi le réseau FCL !