une expérimentation Lab Éducation

L’atelier des sciences

Déployer un grand espace pédagogique qui soit flexible et réactif aux besoins des élèves et des enseignants ; un espace disponible et outillé pour des projets interdisciplinaires
intégrés aux sciences.

Présentation du projet

Pourquoi ?

Le projet a été mené pour créer un espace suscitant la curiosité et permettant un enseignement des sciences dans un contexte qui les valorise. Le collège propose de créer et d’expérimenter un plateau scientifique pluridisciplinaire, en réunissant 3 salles de classes scientifiques et en créant un seul espace permettant : du co-working, la mise à disposition de la documentation et d’outils numériques, l’étude du vivant, l’expérimentation au sein de projets pluridisciplinaires, et l’utilisation de machine de prototypage.

Besoins identifiés

La surface des salles, la nature et la disposition des équipements ne permettaient pas l’accueil des classes de primaire dans des conditions optimales. La mobilité des élèves d’un groupe à l’autre était difficile.

Enjeux
  • Assurer la fonctionnalité d’un espace devenu plus complexe.
  • Permettre des circulations faciles entre les différentes zones.
  • Assurer une bonne acoustique.
Transformation réalisée

Les cloisons entre les salles de classe ont été abattues pour créer un unique pôle scientifique. Ce pôle a été aménagé selon trois espaces en faisant coexister une zone centrale de documentation également dédiée à l’observation du vivant, un zone dédiée aux outils numériques et à l’expérimentation scientifique et technique et enfin une zone de co-working pour différents groupes.

Outils & actions de facilitation

Bon fonctionnement

Pour assurer la fluidité des projets interdisciplinaires, prévoir des plannings malléables qui permettent de rassembler plusieurs heures pour faire un atelier. Le libre accès du matériel est important car il permet une véritable appropriation par les élèves. La fluidité de la mise en place du nouvel aménagement a été facilitée par l’appropriation d’outils numérique pour regrouper toutes les
informations relatives au déroulement du projet (réunions, objectifs, devis, collaborateurs...)

Support de travail

Beaucoup de contenus sont transmis aux élèves par le biais d’une plate-forme numérique. Cela permet de garder la grande fluidité de l’aménagement en évitant l’accumulation de papier, de postes fixes de travail.

Contenu pédagogique

Le principe de phanérotechnique (révéler/montrer - rendre désirable - susciter la curiosité - stimuler) est central dans les transformations qui ont eu lieues. Révéler en rendant visible l’intérieur des systèmes permet aux élèves de les observer, les interroger et les comprendre. Dans cet esprit, l’infrastructure de la salle a été révélée, servant alors de support pour étudier par exemple l’électricité.

Bilan

Enseignants
  • Travailler dans un espace ouvert ne pose pas de problèmes particuliers et présente l’avantage d’avoir recours à de l’entraide en cas de besoin.
  • La mutualisation du matériel et la possibilité d’enseigner ensemble deux classes peuvent s’avérer productives.
  • Accueil des primaires dans des conditions optimales.
  • Travailler dans un espace non insonorisé (écho) oblige à crier pour couvrir le bruit engendré par les échanges entre les groupes de travail. Une attention
    spécifique doit être portée aux dispositifs acoustiques sur le long terme.
  • Globalement, un projet de réaménagement comme celui-ci demande un fort investissement de temps pour les professeurs qui le portent.
Élèves

Il est étonnant de voir une autre classe à proximité sans que cela affecte le déroulement des séquences de travail. La possibilité de se mouvoir d’un espace à
l’autre a été bien accueillie par tous les élèves.
Les élèves se sentent valorisés car les choses sont faites avec une attention particulière à leurs besoins.
Une vraie attitude autonome a été développée chez la plupart des élèves qui saisissent l’intérêt de la liberté qui leur est livrée.

Établissement

Le nouvel aménagement est une vraie carte de visite pour l’établissement. Les professeurs qui l’ont mis en place sont fréquemment invités à parler de leurs pratiques dans la région et contribuent ainsi au rayonnement de l’établissement.
Aussi, l’atelier des sciences étant ouvert à tout un chacun, les parents sont curieux de venir découvrir cet univers et sont ainsi invités à s’impliquer dans la vie scolaire de leur enfant.

Analyse

L’équipe pédagogique porteuse du projet avait pour objectif de concevoir un lieu innovant et touchant le plus de monde, dans le collège mais aussi à l’école primaire. Ils proposent alors de casser deux cloisons pour libérer un espace de 210 m2
dédié à l’enseignement des sciences et à la recherche de nouvelles méthodes pédagogiques. Leur première volonté a été de définir plusieurs espaces (co-working, détente, documentation, robotique...) avec un mobilier spécifique pour chacun. Plusieurs types de mobiliers ont été testés au cours de l’expérimentation, avec des retours globalement positifs. Le deuxième objectif était la transparence : de la structure de l’espace, des mécanismes en jeu, des supports pédagogiques, etc. Cette transparence est omniprésente dans les discours de deux professeurs de technologie qui y voient une facilité d’interaction avec les élèves sur des notions complexes, mais aussi un moyen de susciter la curiosité et de rendre les élèves autonomes. Le mobilier est pour cet objectif un peu en dessous de leurs attentes, mais se révèle très bénéfique par ailleurs. La facilité d’accès aux objets et aux informations est un facteur de réduction de stress et de fatigue pour les enseignants. (mais également un atout dans la pratique de l’enseignement, le support pédagogique (objet ou système) étant à portée de main peut être utilisé à tout instant pour étayer une explication, une étude...)La force de ce projet réside d’abord dans sa réponse à des pratiques déjà ancrées dans le collège. L’équipe projet était déjà prête à ce changement et la collaboration entre l’administration et les enseignants a été totale. On relève un certain changement dans les pratiques, notamment par rapport à l’autonomie des élèves. Les enseignants hésitent moins à leur laisser une liberté de déplacement et de choix de posture. Le mobilier est un moyen pertinent pour accompagner ces changements : la diversité des assises et des espaces de travail permet à chacun de trouver sa place sans gêner les autres. Si tous les élèves ont été d’abord attirés par le nouveau mobilier, petit à petit ils se sont questionnés sur leur confort personnel et ont fini par choisir l’environnement de travail qui leur correspondait le mieux – certains sur des tables, d’autres dans les fauteuils. Les fauteuils sont particulièrement utilisés par les élèves de 3èmeet du cycle 3, pour lesquels la taille est adaptée, et ressemble davantage à leur classe

- Documents complémentaires :

Fiche d’usage 1 - Mutualiser les espaces
Fiche d’usage 2 - Espace Pluridisciplinaire
Fiche d’usage 3 - Enseigner les sciences différemment

Lien : Retrouvez l’ensemble des documents du Lab Éducation