au lycée professionnel Freyssinet de Verdun

La transformation du CDI en 3C

Un témoignage de Florence Péridont, Proviseure du lycée au Lycée Eugène Freyssinet à Verdun et Vanessa Puiseux, chargée de mission à la DANE
de l’académie de Nancy-Metz

Contexte

Le projet de Centre de Connaissances et de Culture du lycée professionnel Freyssinet de Verdun inauguré en septembre 2019 est unique dans l’académie de Nancy-Metz.

Vue centrale du 3C : espace de documentation au cœur du lycée avec présence d'un affichage dynamique

Cet espace ouvert de 500m² accessible à tous les membres de la communauté, permet de travailler et d’apprendre autrement. Depuis 2017, l’équipe enseignante du lycée Freyssinet a réfléchi à l’utilisation de l’ancien CDI et des espaces cloisonnés environnants, salles informatique et de permanence entre autres. Le constat a été fait que les élèves n’utilisaient plus ces espaces. Une volonté de réappropriation des lieux a donc vu le jour. Florence Péridont, Proviseure du lycée a poursuivi le projet à son arrivée à la rentrée 2017.

Vue centrale du 3C : espace de documentation avec le bureau du professeur documentaliste ici investi par un AED et vue sur la salle attenante (vitre circulaire).

Enjeux

La création du Centre de connaissances et de Culture au sein du Lycée professionnel Freyssinet avait pour enjeux de mettre en place un lieu ouvert et disponible aux élèves, mais aussi à tous les personnels afin de pouvoir travailler ensemble sur les différentes activités possibles. Le CDI qui existait était un espace plus petit datant des années 1970 (moquette murale et papier fleuri au plafond) avec un fond documentaire non adapté aux élèves actuels.
- Un premier tri a été déjà réalisé à ce niveau et un questionnaire a été transmis aux élèves pour avoir leur avis sur ce qu’ils aimeraient trouver dans un CDI.
- Un second questionnaire réfléchi et conçu avec le Conseil de Vie Lycéenne est en réflexion cette année pour mieux appréhender leurs desiderata ainsi que leurs attentes et propositions.
Attenant à ce CDI, se trouvaient la salle informatique et une salle d’arts appliquées. Cette dernière a été déménagée dans une salle plus grande et plus accessible pour les élèves et le professeur. En outre, une salle de permanence était située dans un lieu éloigné et peu attirant pour y travailler.

Objectifs du projet

L’aménagement du 3C a donc pour objectifs tout d’abord, de créer un lieu de travail, de convivialité, de partage et de projets ; puis, de décloisonner l’espace pour que les élèves puissent se déplacer en fonction de leur intérêt ou de leur activité. L’organisation de ce lieu et la mobilité du mobilier permettent également aux enseignants de travailler différemment aussi bien avec les élèves qu’entre eux. Enfin, cet espace central ouvert peut être investi par l’ensemble de la communauté pour des activités telles que du tutorat prof-élève, des travaux entre élèves ou des activités de détente et de lecture pour les internes par exemple.

La mise en œuvre du Centre de Culture et de Connaissance réalisé a été réfléchie en groupe de travail et aidée par une Formation d’Initiative Locale qui est toujours en cours afin de mieux organiser le fonctionnement qui doit rester souple et ouvert à toutes propositions d’amélioration.

les différents espaces et leur mobilier

  • La place de la pédagogie est importante, mais il faut prendre en compte que ce 3C est au sein d’un lycée professionnel et qu’il faut aussi avoir une vision plus large que pédagogique : travail autour de thématiques définies avec les enseignants actuellement en cours d’élaboration, proposition de clubs (activités artistiques, échecs, jeux de société), ou encore visionnage de films sur des thématiques en lien avec les cours suivis dans les disciplines générales ou professionnelles.
  • La réflexion s’est faite par un groupe de travail ouvert aux personnels (professeur documentaliste, enseignants, Conseiller Principal d’Éducation, Assistants d’Éducation, gestionnaire, équipe de direction). Puis, plusieurs réunions ont permis de présenter le projet aux différentes équipes et d’y associer les élèves.

Les usagers au cœur du projet

Dans un premier temps, ce sont les élèves du Bac pro Technicien d’études du bâtiment option études et économie (TB2E) qui ont proposé une première série de plans. Ceux-ci ont évolué car ils restaient encore trop cloisonnés. Les travaux ont débuté en novembre 2017 par la suppression des murs existants et l’évacuation des déchets par les élèves du CAP maçon avant sa suppression. Puis les élèves du CAP peinture revêtement ont œuvré une première fois pour le ragréage du sol. Ce sont ensuite les agents qui ont posé pour les câblages électrique et informatique ainsi que tous les luminaires. Enfin, les finitions ont été effectuées par les élèves du CAP peinture-revêtement dans le cadre de leur formation : travaux de peinture, pose du revêtement et du plafond.

Le choix du mobilier

  • Le conseil régional, partenaire des travaux, a également subventionné à hauteur de 60 000 euros l’achat de mobilier en février 2018, puis une deuxième enveloppe de 20 000 euros a été demandée à la fin de l’année 2018. Le mobilier a été choisi pour son caractère modulable et flexible : bibliothèques mobiles, chaises empilables, tables modulables qui rassemblées permettent de multiples agencements, tables avec séparations pour s’isoler et sièges pour se détendre. Les élèves seront à nouveau associés à la fabrication de sièges supplémentaires.

les différents espaces et leur mobilier

  • Afin de pouvoir délimiter les différents espaces, des rideaux acoustiques mobiles ont été installés. En effet, l’établissement, bien qu’appartenant à la vague 2 des lycées 4.0, a choisi de conserver un espace informatique. En effet, ce lycée accueille des élèves du dispositif UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) et du DAIP (Dispositif d’Aide à l’Insertion Professionnelle) qui n’ont pas l’équipement individuel mobile fourni la région Grand-Est aux lycéens. Plusieurs espaces se côtoient donc animés à la fois par le professeur documentalistes et les assistants d’éducations, ou peuvent être investis par les enseignants et les élèves : espace informatique, de documentation, de lecture, de présentation, d’exposition ou encore espace de création.

les différents espaces et leur mobilier

Par ailleurs, le lycée est très investi dans de nombreux projets comme « journaliste d’un jour » ou « lycéen ... bouge pour ta santé ». La pédagogie de projet nécessite un espace flexible pour travailler en groupe et des endroits pour s’isoler. Le 3C est aussi pourvu d’un espace qui deviendra un lieu de présentation avec actuellement un appareil de projection et sera équipé de chaises pour les spectateurs.

Impacts

Il est nécessaire que les personnels changent de posture dans le 3C : ce n’est plus un CDI ou une salle informatique. C’est une des difficultés rencontrées à ce jour. Au niveau des réunions du groupe de travail, plusieurs réunions se sont déroulées en 2018-2019 et d’autres sont programmées pour cette année dont une en novembre après un mois et demi de fonctionnement.

Il faut noter que le 3C a seulement été inauguré le 3 septembre 2019. Ce sont donc seulement les balbutiements du fonctionnement. À l’heure actuelle, la réflexion s’est faite surtout autour du lieu à rénover avec le positionnement des différents espaces accessibles aux élèves : un espace informatique avec des postes fixes, un espace de lecture, un espace de détente, un espace d’exposition, un espace de travail collectif sur tables modulables et individuel sur table avec séparation, un espace de présentation avec vidéo projection et pour finir, une salle attenante en cours de réfection pour du travail en autonomie ou en groupe. Une charte est en cours de réflexion aussi sur l’utilisation et le fonctionnement du 3C avec les personnels et les élèves.