primé dans le cadre d’appel à projets innovants

Le collège l’Ardillière de Nezant de Saint-Brice-sous-Forêt

Le collège l’Ardillière de Nezant de Saint-Brice-sous-Forêt est un collège valdoisien (95) accueillant 580 élèves.
Il a été primé en 2017 au titre de l’appel à projets éducatifs innovants du Conseil départemental du Val d’Oise.

Le projet en quelques mots

Apprendre autrement au collège de Nézant débute après un constat commun de l’équipe éducative, les élèves font preuve de passivité et d’ennui en cours.

L’’équipe projet, constituée de la direction et quelques enseignants a défendu le projet « apprendre autrement » devant le jury du Conseil départemental en décembre 2017.
Le projet est arrivé à la première place et sa mise en œuvre est effective depuis septembre 2018.

Le projet « apprendre autrement » redéfinit les espaces scolaires et plus précisément la salle de cours en utilisant du mobilier modulable ainsi que le numérique avec des tablettes numériques.

Les deux salles innovantes facilitent l’enseignement d’un nouveau genre en s’organisant autour de plusieurs espaces de travail :

  • Tables regroupées en îlots ou individuelles,
  • Mange-debout,
  • Murs d’écriture collaboratifs,
  • Casiers de rangement pour les sacs,
  • Espace cosy,

- Libre circulation des élèves dans la salle de cours lorsqu’ils ont besoin de travailler debout ou d’échanger entre eux sur les notions au programme.

Ces espaces innovants facilitent la mise en œuvre d’une pédagogie active, d’un climat scolaire plus serein et de l’acquisition de nouvelles compétences comme la coopération. En effet en rendant les élèves acteurs de leurs apprentissages, ils acquièrent plus rapidement de l’autonomie.

Cas d’usage 1

Développer l’autonomie des élèves est une priorité pour Raja Choug et Anna Guill, deux professeurs d’anglais du collège.

Ces enseignantes ont proposé aux élèves d’étudier des affiches anglo-saxonnes de propagande de guerre.
Pour cela, à l’aide de leurs tablettes, les élèves ont créé des capsules vidéo et un audio guide dans lesquels ils jouaient le rôle d’un expert en affiche de propagande capable de présenter et d’analyser de manière méthodique une affiche de propagande.
Cela permet aux élèves de réinvestir leurs connaissances acquises en anglais, tout en transférant les connaissances acquises dans les autres disciplines concernées.

Une des professeurs confie :

L’utilisation de ressources numériques apporte une réelle plus-value. « J’ai pu constater un changement de posture des élèves. Ils étaient actifs et n’avaient pas l’impression de travailler. Motivés et investis, leurs productions étaient réfléchies et abouties. »

Cas d’usage 2

Aurélie Heuveline (enseignante histoire –géographie) explique comment la classe inversée est aussi utilisée afin de diversifier la pédagogie et de s’adapter à chacun.

Aujourd’hui, les élèves sont en séance de révision pour le Diplôme National du Brevet (DNB). Pendant deux heures, les modalités de travail varient.
La séance commence par un jeu collectif avec une application qui permet aux élèves de répondre aux questions préparées par le professeur, en se servant de la tablette comme boitier de vote.

Ils sont ensuite invités à réviser en binôme avec un logiciel de mémorisation et des parcours de e-éducation conçus par l’enseignante sur la plateforme de e-éducation Eléa avant de réaliser un sujet de DNB. Le professeur est présent et navigue de table en table.

Le professeur confie :

Tout au long de l’année, les élèves ont pu apprendre à leur rythme, revoir les contenus de cours grâce à des parcours de e-éducation accessibles grâce aux tablettes.
Faire ses devoirs est plus ludique avec une capsule vidéo à visionner et un questionnaire en ligne qui permet d’évaluer le niveau de compréhension pour ensuite adapter à chacun le travail en classe.

Quelques témoignages d’élèves :

« Plus simple pour assimiler les connaissances »
« Moins ennuyant »
« Ludique et moderne »

Chloé et Dhiya, élèves de 3e au collège de Nézant en cette fin de mois de juin, sont unanimes : « Apprendre autrement, ça marche ! »

Rayonnement du projet

Afin d’étendre le projet à l’ensemble de l’équipe éducative, les professeurs de l’établissement ont participé à une formation sur les usages pédagogiques du numérique, dispensée par la DANE de Versailles.
Ces salles peuvent désormais être réservées par l’ensemble des enseignants désirant y enseigner et faire apprendre autrement.