Un espace connecté mutualisé au Collège Pierre et Marie Curie de l’Isle Adam

« Favoriser un climat scolaire de qualité afin de faire réussir chaque élève ».

Le collège Pierre et Marie Curie à L’Isle Adam est un collège valdoisien (95) accueillant 720 élèves dont une Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) et une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (Ulis).

En 2017, à l’occasion du premier appel à projets éducatifs innovants du Conseil départemental du Val d’Oise, Monsieur Rivière (Principal) et son équipe ont candidaté et ont été primés grâce à leur projet « espace connecté mutualisé  ».

« Cet appel à projets a permis de renforcer une démarche déjà engagée au sein du collège et inscrite comme un axe prioritaire du projet d’établissement  » témoigne Monsieur Rivière.

L’équipe projet, environ 12 personnes, constituée de personnels de direction, d’enseignants, de personnels administratifs et d’élèves s’est appuyée sur de nombreuses influences extérieures afin de construire leur réflexion, comme : le modèle éducatif des pays nordiques, la pédagogie collaborative, les neurosciences.

« C’est quoi un espace connecté mutualisé ? »

L’espace connecté mutualisé est une grande salle divisée en deux, d’environ 110 m² (80 m²+30m²) au rez-de-chaussée du bâtiment principal, donnant sur le préau.

Après plusieurs mois de mise en œuvre, le projet a vu le jour en octobre 2018.

L’équipe a souhaité plus particulièrement développer 3 axes dans leur projet, dans le but de faciliter le changement des pratiques pédagogiques :

Développer l’autonomie et accroitre la motivation

L’espace connecté mutualisé s’organise sous forme de plusieurs pôles d’activités afin de faciliter la mise en œuvre d’une pédagogie par projet.

La pédagogie par projet est une méthode d’éducation permettant d’améliorer à la fois la motivation et l’autonomie des élèves.
En effet, la pédagogie par projet permet de concrétiser les apprentissages notamment en reliant ce qui est appris en classe aux expériences vécues en dedans ou en dehors de la classe.
En s’engageant dans un projet, les élèves portent eux-mêmes, c’est-à-dire en autonomie, la planification, la conduite et donc la réalisation à bien du projet, en mobilisant des compétences transversales.

« Chaque petit groupe d’élèves va pouvoir de manière collaborative concourir à la résolution d’une situation de problèmes  » ajoute Monsieur Duboisset enseignant en SEGPA.

Cette pédagogie cherche également à familiariser les élèves à la complexité du monde professionnel actuel, tout en les aidant, à construire au fur et à mesure de leur scolarité un projet personnel et/ou professionnel.

Changer les postures

Clément Duboisset : « L’aménagement de l’espace appelle à un usage en atelier, mais il y a encore une grande frilosité pour certains à changer sa posture d’enseignant. Dans l’espace, les élèves ont le sentiment de mieux apprendre. Côté prof, c’est plus compliqué, il faut apprendre à changer sa posture ».

L’espace connecté mutualisé est volontairement doté de plusieurs mobiliers afin de multiplier les postures :

  • Coin poufs : 6 Poufs à billes (assises « affalées »)
  • Espace cosy : 8 assises dans le coin cosy (assises confortables mais plus soutenues)
  • 18 tables et 30 chaises individuelles
  • 3 Tableaux d’écriture

Coin « cosy »
Coin « poufs »

Cet aménagement de l’espace permet de faire évoluer les relations enseignants/enseignés et à terme le changement des pratiques pédagogiques.

Qu’en pensent les élèves ? :

Ils identifient ce lieu comme un lieu différent de la salle de cours traditionnelle.
En reprenant leurs témoignages : « On peut s’installer où on veut, comme on veut » « On peut bouger et se lever » « On peut travailler ensemble »

Du point de vue de l’équipe éducative :

Les habitudes se voient bouleversées par ce nouvel aménagement : l’emplacement des tableaux, le nouveau mobilier, de nouvelles assises…
Monsieur Rivière nous confie que l’ensemble de l’équipe est très positive et partante pour ce projet, il faut leur laisser le temps de s’adapter à ce nouvel environnement.

Il convient donc de prévoir que progressivement l’ensemble des enseignants change de culture, en passant d’une culture de transmission des savoirs à une culture de construction des savoirs.

Utiliser de nouveaux équipements numériques

Valérie Legrand, enseignante en Ulis constate : « Aujourd’hui, nous sommes face à des élèves ultra connectés, nous devons les former à une utilisation raisonnée du numérique, voir une utilisation professionnelle du smartphone. »

L’espace connecté mutualisé, est connecté grâce à de nombreux équipements numériques :

 32 Tablettes avec meubles de rechargement
 1 Solution de vidéo-projection fixe
 1 solution de video-projection mobile
 1 Imprimante 3D
 1 WebTV
 1 couverture wifi

Il est important de bien prendre la mesure du changement considérable que le développement du numérique a commencé à introduire dans le rapport traditionnel au savoir. Les élèves sont déjà entrés dans l’ère du numérique, tandis qu’au contraire de nombreux enseignants s’y sentent encore très mal à l’aise. Suivant le schéma traditionnel, l’enseignant est supposé être le détenteur du savoir et faire acquérir à l’élève des savoirs et des compétences.

L’équipe projet a été accompagnée via plusieurs E-formations dispensées par la Délégation Académique au Numérique éducatif (DANe) de Versailles, notamment pour l’utilisation de la Web Tv, des tablettes, du SVPI et de la plateforme académique ELEA.

L’expression orale en WebTV

En enseignement linguistique anglais-allemand, les enseignants s’emparent de l’espace pour effectuer des séances d’expression orale grâce à la Web Tv et relayer ces réalisations au public.

En anglais :

  • Tutoriel « How to make a good Halloween party » ;
  • Talk-show « Best science-fiction movie ».

En allemand :

  • Émission de TV, sur leur temps libre ou en classe.
  • Talk-show, publié sur les réseaux sociaux.

Faire vivre et développer le projet

Depuis la rentrée scolaire 2019, l’ambition de l’équipe est de faire de l’espace connecté un lieu partagé par tous les acteurs du collège.

Les nouveaux arrivants ne sont pas mis de côté et sont immédiatement inscrits dans cette dynamique.

Un groupe de travail « Partage tes idées » piloté par 2 enseignants a été créé dans le but d’échanger, de partager avec les élèves, leurs idées sur la façon de faire vivre la salle connectée mutualisée.
Le premier champ de bataille pour ce groupe de travail est de faire mieux connaitre à l’ensemble des acteurs de l’établissement, le lieu et le matériel qu’on y trouve.

De nombreuses pistes de travail sont déjà à l’étude telles que :
 la création d’affiches pour donner envie d’utiliser la salle connectée ;
 la création d’une charte de l’espace connecté sous la forme d’un padlet (est un outil collaboratif en ligne qui permet de créer et de partager des murs virtuels et qui fonctionne sur la plupart des supports mobiles, smartphones ou tablettes) donnant des conseils
 la création d’un padlet pour présenter l’ensemble des projets réalisés depuis l’aménagement de l’espace connecté
 la réalisation de capsules vidéo pour présenter les règles à respecter dans l’espace.

Les objectifs

L’objectif avant tout est que le projet soit pris en main par l’ensemble de l’équipe pédagogique et qu’une continuité de projet s’installe au sein de l’établissement.
L’équipe qui pilote le développement du projet regorge d’idée, afin que chacun y trouve sa place.

  • Les ambassadeurs

L’une des idées qui émerge du pilotage est de créer des ambassadeurs numériques.
1 ou 2 élèves par classe sont formés à la technique, afin de devenir autonome sur les outils numériques.

  • Ouvrir l’espace à tous

M. Rivière, Principal indique :
« Avec la mise en place du nouvel l’ENT, depuis novembre 2019, il est possible de réserver la salle connectée sur l’ENT, les collègues peuvent s’y inscrire ponctuellement ou demander une plage horaire sur une période donnée.  »

Cet espace est aussi accessible :

  • aux différentes rencontres : liaison CM2/6ème, CA… ;
  • aux formations ;
  • aux projets de classes ;
  • aux permanences pédagogiques tous les jours pendant la pause méridienne.

M. Rivière, Principal ajoute :

« Nous constatons une évolution positive de la fréquentation de la salle connectée. Depuis mi-novembre et sur 6 semaines 46 réservations ont été effectuées pour des groupes de travail en particulier le groupe « Partage tes idées », des projets de classe, des permanences pédagogiques ou des formations. Et de semaine en semaine les réservations sont en augmentation. ».

Un premier bilan

« Favoriser un climat scolaire de qualité afin de faire réussir chaque élève ».

Après plusieurs mois d’utilisation de cet espace, le premier constat qui peut être fait, est que les enseignants ont remarqué un accroissement de la motivation des élèves dans cet espace.
En effet, les élèves se sentent investis dans leurs réalisations.
La collaboration et l’écoute entre les élèves se sont vues nettement améliorées.
Les enseignants le ressentent dans les relations entre élèves, qui sont plus apaisées et focalisées sur la réalisation d’un projet commun.

Laisser les élèves en totale autonomie est un travail de longue haleine. En effet, les habitudes scolaires européennes évoluent progressivement.

L’équipe du collège Pierre et Marie Curie de l’Isle Adam œuvre totalement en ce sens et les élèves apprécient ces nouvelles formes de travail. Ils sollicitent les professeurs pour que d’autres projets soient menés dans l’établissement à l’instar de l’espace connecté mutualisé.