les espaces d’un collège

Variations spatiales, une dynamique du mouvement pour mieux s’approprier les espaces du collège

un témoignage de Roxane Obadia, professeur documentaliste et Gregory Djaai, professeur d’Arts Plastiques au Collège Marcel Rivière, Hyères (Académie de Nice). Ce projet interdisciplinaire s’est construit sur plusieurs années.

Genèse

Dans le cadre de la réflexion pédagogique globale conduite pour le renouvellement du contrat d’objectif et du projet d’établissement, mais également au fil du temps dans nos échanges en conseil pédagogique, notamment avec la mise en œuvre de la réforme du collège, les équipes du collège Marcel Rivière ont pu poser quelques éléments de diagnostic :

  • Une politique éducative peu développée dans le collège bien que de nombreux projets pédagogiques soient conduits : le respect des règles de vie enseigné par tous ne suffit pas pour pouvoir bénéficier d’un climat scolaire propice aux apprentissages.
  • Pas ou peu de lieux, hormis le HALL/ Espace d’art et de culture, pour favoriser l’expression des élèves, que ce soit pour créer, s’engager, se motiver, se détendre, travailler, prendre en charge des projets et gagner en autonomie tout le temps du parcours de l’élève au collège
  • Des lieux parfois perçus négativement par nos propres élèves à leur arrivée au collège, de ce qu’ils ont pu en entendre parler par leurs grands frères ou sœurs, ou mis à jour lors d’un projet conduit par le CODES sur les compétences psycho-sociales ou des lieux qui ne fonctionnaient pas selon les souhaits ou besoins recensés au sein du CVC créé dès 2014 dans l’établissement ;

Forts de ces constats, nous avons pu travailler avec une petite équipe et mettre en place un certain nombre de projets, en y intégrant les nouvelles technologies. Ainsi il a été décidé de réaménager certains lieux (la salle d’arts plastiques, le CDI, la salle de permanence) mais aussi de créer de nouveaux espaces : le studio numérique et le foyer des élèves.

Ce projet s’est construit de manière assez informelle au début, avec des discussions fréquentes entre collègues motivés, sur le thème de l’espace, de leur appropriation par les élèves et de l’aménagement des salles de classe. Si le foyer des élèves a été conçu lors d’un workshop avec des architectes professionnels, les autres espaces ont été repensés par l’équipe impliquée dans le projet, notamment en s’inspirant des témoignages d’autres établissements engagés dans des projets similaires (connus via le PASIE, Expérithèque et le colloque Ecritech à Nice).

Les élèves ont été associé à chaque fois, que ce soit dans la conception des espaces (propositions, réalisations de plans sur le logiciel SketchUp) ou dans l’installation des lieux et des équipements.

Les discussions plus formelles ce sont faites lors des conseils pédagogiques (pour présenter le projet à l’ensemble des professeurs de l’établissement) et le conseil d’administration, pour valider l’aspect financier.

Réalisations

JPEG - 311 ko
Foyer
Lieu : Salle de classe
Année : 2016
Aménagement modulable réalisé par les élèves lors d’un workshop avec PEAKS Architectes. Produit dans le cadre du projet « Mes architectures » en partenariat avec la Villa Noailles – centre d’art d’intérêt national.
  • C’est le foyer des élèves qui a été inauguré en premier dans le cadre du projet « Mes architectures », conduit par les professeurs de technologie et d’arts plastiques en partenariat avec la Villa Noailles - Centre d’art et en collaboration avec un collectif d’architectes professionnels. Ce sont les élèves qui ont dessiné, conçu et fabriqué le mobilier de ce foyer, qui a pris place dans une salle non utilisée.

L’ouverture du foyer a permis aux membres du CVC de proposer un projet de vie scolaire formalisé, avec un espace dédié et géré par la Vie scolaire. Il répondait à une forte demande des élèves et les bénéfices se sont ressentis lors de certaines heures de permanence et sur la pause méridienne, en donnant l’accès aux élèves à un espace de jeu et de « détente », permettant une meilleure répartition et occupation des élèves.

La dynamique était lancée et le projet « VARIATIONS SPATIALES » a donc été présenté en réunion plénière en juin 2017 pour une mise en œuvre dès la rentrée en septembre 2017. Il a été conçu en lien avec la thématique du colloque Ecritech de Nice, « Repenser la forme scolaire à l’heure du numérique », et inscrit dans le cadre des TraAm documentation portant également sur ce thème.

JPEG - 243.3 ko
un espace artistique modulable
Lieu : Salle d’arts plastiques
Année : 2017/2018
Espace modulable, composé de tabourets, tréteaux et plateaux légers, permettant aux élèves de configurer leur espace en fonction des situations d’enseignement.
  • Ainsi, la salle d’arts plastiques a été agrandie (une cloison enlevée pour réunir deux salles), réaménagée avec du mobilier modulable pour permettre aux élèves une plus grande liberté de mouvement et davantage d’autonomie (espace atelier, espace accrochage...). La place du numérique a également gagné en efficacité grâce à des supports d’accrochage pour les tablettes, qui pour ces dernières sont mises à disposition des élèves dans un chariot mobile.

Les collaborations sont maintenant facilitées par ce nouvel espace, et de fait, les créations plastiques des élèves gagnent en diversité et en visibilité.

JPEG - 234.6 ko
des espaces mieux définis et modulables
Lieu : CDI
Année : 2017/2018
le nouvel aménagement a permis au CDI de gagner en clarté, en espace de circulation et en fonctionnalité.
JPEG - 161.5 ko
studio de création vidéo et audio
Lieu : Salle de création numérique
Année : 2017/2018
Un fond vert pour la vidéo, un studio radio pour l’enregistrement d’émissions et de voix off, et du matériel qui peut sortir de cette salle lors des tournages en extérieur. Cette salle est également utilisée en autonomie, sous la houlette des élèves les plus expérimentés.
  • L’aménagement du Centre de Documentation et d’Information a été entièrement repensé pour mieux définir les espaces et la circulation (espaces de travail / de lecture / d’exposition / de recherche). Les élèves trouvent plus naturellement la place et la posture pour les différentes activités qu’ils viennent pratiquer au CDI. En leur permettant de déplacer les fauteuils, les tables et les chaises, on favorise l’efficacité et le climat de travail, en fonction des projets et des groupes. La fréquentation du CDI s’en est ainsi trouvée accrue, que ce soit par les élèves où par les enseignants lors de projets pédagogiques interdisciplinaires, essentiellement basés sur la pédagogie de projet.

Le réaménagement n’a rien coûté puisque nous n’avons fait que déplacer et réutiliser du matériel et du mobilier déjà existant.

JPEG - 161.5 ko
studio de création vidéo et audio
Lieu : Salle de création numérique
Année : 2017/2018
Un fond vert pour la vidéo, un studio radio pour l’enregistrement d’émissions et de voix off, et du matériel qui peut sortir de cette salle lors des tournages en extérieur. Cette salle est également utilisée en autonomie, sous la houlette des élèves les plus expérimentés.
  • Dans l’esprit des "tiers lieux" et des "fab labs", il a été ouvert une salle de création numérique, aménagée avec les élèves. Dotée d’un studio radio, d’un studio vidéo avec fond vert et d’un ordinateur de montage, elle a favorisé l’émergence de projets spontanés d’élèves, déconnectés de tout impératif scolaire : des créations numériques, des participations volontaires à des concours, avec ou sans l’aide d’adultes.

Attenante à une salle informatique et au CDI, cette salle complète le pôle média du collège puisque sur un même palier, les élèves ont accès à une multiplicité d’outils d’information, de communication et de création numérique. Ce nouvel espace facilite la prise d’initiative des élèves, leur créativité et leur autonomie (circulation libre entre les trois salles, mobilité du matériel).

Des collaborations interdisciplinaires inédites ont vu le jour et une petite "communauté apprenante" est en train de se mettre en place autour de ce lieu. Les élèves, personnels, et même quelques parents, ayant des compétences dans les domaines de la vidéo, de l’image et du son, se mettent naturellement au service de l’ensemble de la communauté (réalisations de tutoriels, encadrement de projets, prêt de matériel personnel), permettant à des élèves de classes et de niveaux différents, de collaborer. L’inclusion des élèves d’ULIS a également été facilitée par le biais de tels projets.

Le coût de création de cette salle s’est élevée à 800 euros (700 euros pour le studio radio / 100 euros de peinture et matériel divers pour le studio vidéo - nous avions déjà une caméra, un ordinateur et un logiciel de montage).

  • Enfin, la salle de permanence a été rebaptisée « salle d’étude  » : elle a été dotée de 5 postes informatiques et certaines tables ont été déplacées pour éviter l’alignement « en autobus ». Les modifications peuvent paraître mineures, le changement de terminologie anecdotique, pourtant, nous pensons que le ressenti des élèves - et donc l’amélioration du climat scolaire - se joue aussi sur des détails !

Ces espaces permettent de repenser la circulation des élèves : il a fallu, lors des réunions de direction, réfléchir de manière collective pour orienter au mieux les élèves vers le foyer, la salle d’étude ou le CDI lors des heures libres inscrites à leur emploi du temps et sur le temps méridien. Nous avons fait le pari de miser sur l’autonomie des élèves, en leur laissant (à chaque fois que c’est possible) le choix d’un lieu, en adéquation avec un projet d’activité. Évidemment, le problème principal réside dans le manque de moyens humains pour encadrer les activités des élèves à chaque heure de la journée ; ainsi, nous laissons également la possibilité aux élèves d’utiliser la salle d’étude et le studio radio de manière autonome, sans la présence continue d’un adulte (mais avec la désignation d’un élève "référent", de 4e ou de 3e). C’est une vraie éducation à la responsabilité qui est mise en œuvre, notamment par la rédaction collaborative de chartes d’usages.